300 A 400 SALARIES ET ELUS DES CCI ONT DEFILE LE 19 OCTOBRE A LILLE

Entre 300 et 400 salariés et élus des Chambres d'industrie et de commerce (CCI) des Hauts-de-France ont défilé jeudi à Lille pour dénoncer la baisse de leurs ressources prévues dans le budget 2018, a constaté une journaliste de l'AFP.

V__7792.jpg

« L'Etat réduit notre dotation et met en péril l'accompagnement que nous faisons des PME et PMI, et nos emplois à nous. Ils nous ponctionnent douze millions d'euros sur un budget de 67 millions d'euros. C'est énorme ! » a déclaré à l'AFP Evelyne Hourdin, responsable Unsa CCI Hauts-de-France, au côté des manifestants qui scandaient « en danger, en danger ».

V__0A9B.jpg

Une délégation devait être reçue en préfecture par la secrétaire générale aux affaires régionales.

« La nouvelle baisse de 17% de la recette fiscale, soit 150 millions d'euros (pour l'ensemble des CCI de France) inscrite dans le projet de loi de finances pour 2018 est la ponction de trop », pouvait-on lire dans les tracts.

« On ne peut plus mener nos actions », a déploré Virginie Le Mignon, représentante du personnel pour la CFDT qui craint « plus de 150 suppressions de postes », sur les plus de 1.000 que compte ce réseau consulaire.

Parmi les principales revendications : une négociation sur la baisse de la dotation et son étalement sur cinq ans.

« Les hommes et les femmes qui travaillent dans les CCI vont payer les pots cassés. Je comprends leur inquiétude », a déclaré le président de la CCI de l'Aisne, Olivier Jacob.

Pour le président de la CCI Artois, dans l'ancien bassin minier, ce sont les missions de l'institution qui sont en jeu. « Sans les dotations, que vont devenir les écoles de commerce, les tribunaux de commerce, les réseaux d'apprentissage ? » s'interroge Jean-Marc Devise.

V__0DFA.jpg

Les chambres de commerce sont financées par la taxe additionnelle à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, dont le montant a été régulièrement diminué depuis 2012. Ces coupes budgétaires ont poussé le réseau des CCI à mettre en œuvre des plans de départs volontaires et des suppressions d'emplois.

Les CCI sont des établissements publics ayant pour mission de soutenir le développement des entreprises et de favoriser l'insertion des jeunes dans l'emploi par l'apprentissage. Leurs salariés ne sont pas des fonctionnaires mais des agents